Discours 18 juin 2020 de Jacques Boutault

Monsieur le Député,

Mesdames et Messieurs les représentants des Anciens combattants,

Mesdames et Messieurs les Élu.e.s

Visionnaire, audacieux, incarné : c’est ce que l’Histoire a retenu de l'Appel du général de Gaulle, que nous commémorons aujourd'hui.

Visionnaire et audacieux, c’est aussi ce qui qualifie ce général alors inconnu, qui n'incarnait pas encore la Résistance lorsqu'il s’empara, seul, de cette immense responsabilité, devant un micro de la BBC à Londres, ce 18 juin 1940. Il y a 80 ans.

La France, alors, est en plein désarroi, en pleine interrogation, en pleine débâcle et déjà en la personne de Pétain, vassale de Hitler.

La veille, en effet, le maréchal vainqueur de 1918, a accepté la défaite de 1940 et demandé aux citoyens de se soumettre et de collaborer avec l'occupant nazi.

Pour de Gaulle, comme pour beaucoup de Français patriotes, humanistes et épris de liberté, ce sont l’honneur de la France, son intérêt et ses valeurs qui sont bafouées.

Dans son "Appel" c'est d’abord cela que défend le général : l'honneur de notre pays ! Et c’est avec la force de ses mots qu’il va insuffler à nouveau l'espérance, redonner courage et faire comprendre à tous que l'asservissement n'est pas une option.

Cette alerte sublime va parler au cœur et à la raison des citoyennes et citoyens de France. Elle va redonner espoir et allumer le moteur de la rébellion contre le gouvernement collaborationniste et susciter le regain de la résistance face à l’idéologie nazie.

Ce discours, prononcé sur les ondes le 18 juin, va peu à peu se propager, en cercles concentriques, de villes en villes, de foyers en foyers et bientôt chaque Français l’aura entendu. Celles et ceux qui n'acceptent pas la défaite comprennent alors qu'ils ne sont pas seuls. Que le pouvoir de Pétain n'est pas légitime. Et que, quoi qu'il en coûte, il faut se battre contre la puissance totalitaire de l’État, ses milices et sa police soumise jusqu'en 1944 à l'ennemi et exécutant les basses besognes pour le compte des nazis : déportation des juifs de France et des opposants politiques.

Peu nombreux au début, mais déterminés, des résistant.e.s, admirables, vont se fédérer sur tout le territoire et puiser au plus profond d'eux-mêmes cette force mystérieuse qui fait qu’un humain se dépasse pour une cause plus grande que lui, au péril de sa vie.

Ces Mouvements Unis de la Résistance (MUR), cette armée des ombres, c'est de l'Appel du 18 juin qu'ils proviennent, c'est de là qu'ils prennent leur source..

Ces hommes et ces femmes ont uni leurs forces, dépassant leurs différences et les clivages en un Conseil National de la Résistance. Consulter une diversité de citoyennes et de citoyens pour trouver des réponses adaptées aux besoins du plus grand nombre, honorer et revaloriser le travail de ceux et (surtout !) celles qui ont risqué leur santé et leur vie pour la cohésion de toutes et de tous, faire plus pour celles et ceux qui possèdent le moins... telles étaient les ambitions du CNR qui a su redonner aux citoyennes et aux citoyens confiance en leurs institutions.

Comme nous nous souvenons de l'Appel du 18 juin qui marque nos consciences, nous nous souvenons de toutes les personnes qui ont refusé de se soumettre, qui ont eu le courage, contre la majorité passive, de dire non, qui n'ont pas accepté l'inacceptable. Qu'ils et elles soient, en ce jour, honoré.es.

Je souhaite en particulier rendre hommage à Raymond Guirême. Voyageant avec sa famille et leur cirque mobile à travers les routes, il n’a que quinze ans quand il est interné en 1940, comme de nombreuses personnes dites « nomades ». Il s’échappe à de multiples reprises, totalisant 10 évasions à l’âge de 20 ans. Il rejoint en 1944 les Forces Françaises de l’Intérieur. Pourtant, son statut de résistant n’est pas reconnu par l’État français en 2009. Président d’honneur de l’association la Voix des Roms, porte-parole des gens du voyage, auteur du livre « Interdit aux nomades », il nous a quittés à l’âge de 94 ans ce dimanche 24 mai. Comme tant d’autres héros et héroïnes visionnaires et courageux, il figure pour toujours au Panthéon de nos mémoires.

Je vous remercie

Jacques BOUTAULT

Dernière mise à jour le mardi 23 juin 2020

Restez connecté

Lettre d'information

Pour suivre l’actualité de votre arrondissement, inscrivez-vous à la newsletter !

Je m'abonne

Paris j'écoute

11h5712h56
@roualloche
@Parisjecoute Comment peut-on accéder au plan de déplacement de Paris ?
@Parisjecoute

@rouallo Bonjour, vous le trouverez ici : http://ow.ly/4mIVUC Bonne journée !

17h1916h39
@mlauribault
@Paris Où se situent les nouveaux espaces verts ? Merci.
@Parisjecoute

@mlauribault Bonjour, Vous trouverez tous les détails sur les nouveaux espaces verts ici : http://ow.ly/10Ctk8 Bonne journée.

14h814h53
@Djackbroute
@Parisjecoute Bjr, ou est-il possible d'avoir des données concernant l'estimat° du trafic routier à long terme dans certaines rues de Paris?
@Parisjecoute

@Djackbroute Bonjour, il est possible que cette page du site de la Préfecture réponde à votre demande : http://ow.ly/10C9PR

10h5713h1
@nicostewz
@Paris Bonjour, savez-vous si l'affiche de l'inauguration de la Canopée est dispo qqe part?
@Parisjecoute

@nicostewz Bonjour, il n'y en a malheureusement plus. Bonne journée ! cc @Paris