Création d'un centre d'hébergement rue d'Aboukir

  • 31 mars 2020
  • Mis à jour le 3 avril 2020
  • Logement

Un Centre d’hébergement pour familles et femmes en détresse vient d'ouvrir dans le 2e arrondissement. Il accueillera aussi les familles sans abris dans le contexte d'urgence sanitaire actuel.

Le bâtiment vient d'accueillir 70 personnes en familles, leur assurant hébergement, accès à de bonnes conditions d'hygiène, à la restauration et à un accompagnement social, en partenariat avec Emmaüs Solidarité, la Mairie de Paris et les services de l'État.

En tout, 144 personnes, familles avec enfants ayant un parcours de rue, pourront s'abriter dans ces anciens locaux administratifs vacants qui ont été réaménagés pour y créer des chambres, des sanitaires, des salles à manger et un espace ludique pour les enfants.

Le projet initié par le vœu du Maire du 2e arrondissement Jacques Boutault suite à un féminicide commis en 2019, adopté au conseil de Paris, est de réserver des places aux femmes victimes de violences. Retrouvez le vœu ci-dessous :

Vœu pour la création d’un Centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale (CHRS) 6, rue d’Aboukir dédié aux femmes victimes de violences

Conseil de Paris d'octobre 2019

déposé par Jacques Boutault et les élu.e.s du Groupe écologiste de Paris (GEP) (Extrait vidéo ici)

adopté par le Conseil du 2e arrondissement

Considérant le départ de la société Enedis de l’immeuble sis 6, rue d’Aboukir (Paris 2e) ;

Considérant que cet immeuble, jusque-là loué par le distributeur d’électricité, revient désormais à la Ville de Paris, qui est propriétaire des murs ;

Considérant qu’au 9 septembre 2019, 104 femmes en France sont mortes assassinées par leur conjoint ou leur ex-conjoint depuis le 1er janvier ;

Considérant que chaque année, 216 000 femmes sont victimes de violences de la part de leur conjoint ;

Considérant que la possibilité pour les femmes violentées de quitter leur domicile est primordiale et que c’est un événement à haut risque, la majeure partie des féminicides ayant lieu lors de la séparation d’un couple ;

Considérant que le Haut Conseil à l’Égalité appelait, en novembre 2018, à la création de nouvelles places d’hébergement dédiées aux femmes victimes de violences, en non mixité, avec un accompagnement spécialisé et regrettait la faible ambition du cinquième plan interministériel (2017-2019) et de la politique contre les violences faites aux femmes ;

Considérant la nécessité d’une prise en charge en non-mixité pour garantir une mise en sécurité, et non seulement une mise à l’abri, de ces femmes victimes de violences et de leurs enfants ;

Considérant que les nuitées d’hôtel, recours majoritaire pour accueillir les femmes victimes de violences et leurs familles, ne leur permettent pas de se projeter dans un environnement pérenne et de vivre de façon autonome ;

Considérant la volonté des élu.e.s du 2e arrondissement d’aider les personnes les plus vulnérables, matérialisée notamment par la création d’un Espace Solidarité Insertion Familles en 2018 et par l’augmentation du parc social de 6% depuis 2001 dans des quartiers où la pression immobilière est forte.

Aussi, sur proposition de Jacques Boutault et des élu.e.s du Groupe écologiste de Paris (GEP), le Conseil de Paris émet le vœu que l’immeuble du 6, rue d’Aboukir, laissé vacant par Enedis, soit conservé dans le patrimoine immobilier de la Ville de Paris et qu’y soit étudié la création d’un Centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale destiné aux femmes victimes de violences.

Pour les femmes victimes de violences conjugales, sexuelles, sexistes etc.

Pendant cette période de confinement, la Ville de Paris reste mobilisée pour venir en aide aux victimes de violences conjugales. Si vous êtes victimes ou témoins de violences conjugales, des services sont à votre disposition pour vous aider et vous accompagner :


  • Information : 3919 (numéro d’écoute national anonyme et gratuit, du lundi au samedi de 9h à 19h)
  • Viols information : 0800 05 95 95 (anonyme et gratuit, du lundi au vendredi de 9h à 19h)
  • Enfance en danger : 119 (7j/7, 24h/24)
  • Plateforme d'appel de la Ville de Paris pour vous orienter : 39 75
  • Police : 17
  • Femmes sourdes ou étant dans l'incapacité d'appeler, contacter la police par SMS : 114
  • Signalement : https://stop-violences-femmes.gouv.fr
  • Les femmes victimes de violences habitant dans le 2e arrondissement peuvent aussi contacter le CASVP du 10e en composant le 01 53 19 26 26
En cas d'urgence

Appelez le 17 ou envoyez un SMS au 114 pour contacter Police Secours.

Le confinement ne veut pas dire que vous n'avez pas le droit de fuir votre domicile. Vous pouvez demandez une solution d'hébergement d'urgence en appelant le 115

La Ville de Paris met à disposition une affiche rappelant les numéros utiles en cas de violences conjugales à afficher dans les immeubles, et autre lieux ouverts au public. Si vous ne pouvez pas l'imprimer, n'hésitez pas à recopier les informations et à les affiches.

Dernière mise à jour le vendredi 3 avril 2020

Restez connecté

Lettre d'information

Pour suivre l’actualité de votre arrondissement, inscrivez-vous à la newsletter !

Je m'abonne

Paris j'écoute

11h5712h56
@roualloche
@Parisjecoute Comment peut-on accéder au plan de déplacement de Paris ?
@Parisjecoute

@rouallo Bonjour, vous le trouverez ici : http://ow.ly/4mIVUC Bonne journée !

17h1916h39
@mlauribault
@Paris Où se situent les nouveaux espaces verts ? Merci.
@Parisjecoute

@mlauribault Bonjour, Vous trouverez tous les détails sur les nouveaux espaces verts ici : http://ow.ly/10Ctk8 Bonne journée.

14h814h53
@Djackbroute
@Parisjecoute Bjr, ou est-il possible d'avoir des données concernant l'estimat° du trafic routier à long terme dans certaines rues de Paris?
@Parisjecoute

@Djackbroute Bonjour, il est possible que cette page du site de la Préfecture réponde à votre demande : http://ow.ly/10C9PR

10h5713h1
@nicostewz
@Paris Bonjour, savez-vous si l'affiche de l'inauguration de la Canopée est dispo qqe part?
@Parisjecoute

@nicostewz Bonjour, il n'y en a malheureusement plus. Bonne journée ! cc @Paris