Menu de navigation principale Menu de navigation de la rubrique Contenus de cette page Mairie, coordonnées et horaires
 
 
Accueil > ACTUALITÉS > Toute l'actualité du 2e > Vœux du maire aux habitant-es de l’arrondissement

Vœux du maire aux habitant-es de l’arrondissement

Le 14 janvier, le maire et les élu-e-s du 2ème arrondissement, recevaient les habitants pour la cérémonie des vœux. Dans ses vœux, reproduits intégralement ici, le maire a appelé à la poursuite du développement de la cohésion civique et sociale et rappelé quelques projets prévus pour l’année dans l’arrondissement, comme la végétalisation de plusieurs places.

Le maire
Jacques BOUTAULT
Jeudi 14 janvier 2016

Vœux 2016 aux habitant-e-s du 2e arrondissement de Paris

Mesdames et Messieurs,

Bienvenue en mairie du 2e arrondissement, notre maison commune, la maison commune de tous les citoyens du 2e arrondissement, vous êtes ici chez vous.

Je vous adresse à toutes et tous mes vœux, bien sincères, de santé, de bonheur personnel et de réussite dans les actions que vous entreprenez.

Je vous souhaite une année audacieuse et d’engagement citoyen, car « Seul-e réussit celui, ou celle, qui s’engage et prend le risque d’échouer ».

Je voudrais commencer par remercier toutes celles et tous ceux qui ont pris ce risque et ont été élu-e-s à mes côtés, pour à la fois assumer des fonctions de représentation de tous les citoyens, et mettre en œuvre le programme sur lequel nous nous étions engagés devant vous durant les élections.

Olivia Hicks, Véronique Levieux, Maxime DesGayet, Dominique Dussart, Bruno Charpentier, Brigitte Van Hoegaerden, Olivier Maillebuau, Béatrice Bonneau, Jean-Paul Maurel.

Cette équipe est, à votre service, au service de l’ensemble des habitants de l’arrondissement.

Merci aussi aux élu-e-s de l’opposition, Catherine Michaud et Brice Alzon et à Pierre Lelloche, député de la circonscription.

Merci aussi à toutes celles et ceux qui s’engagent autrement, dans les conseils de quartier. Je tiens à saluer les présidentes de ces conseils : Hélène de Barmont, Karine Gilard-Chevallier et Charlotte Bonnet.

Je salue aussi les directeurs et directrices des associations avec lesquelles tout au long de l’année  nous  travaillons en proximité : La Clairière et le centre Cerise.

En ce début d’année permettez-moi de revenir un instant sur 2015 qui a été une année douloureuse pour notre pays et notre ville, meurtris par les attentats du début d’année contre le journal Charlie Hebdo et le super marché cacher de la porte de Vincennes. Notre ville a, à nouveau, été durement frappée le 13 novembre dernier par une tuerie lâche et barbare qui a fait 130 victimes innocentes, sans compter les blessés et les personnes traumatisées à vie, tuerie qui s’est déroulée à deux pas d’ici, dans le quartier de la place de la République.

Je voudrais à nouveau que nous ayons une pensée pour ces victimes. Je tiens aussi à saluer le dévouement des forces de police et de tous les fonctionnaires, notamment des fonctionnaires municipaux qui sans compter se sont impliqués dans cette période post-attentats pour assurer notre protection.

Je salue aussi les directrices et directeurs d’écoles et de crèches, qui ont fait preuve de beaucoup de sang froid et de professionnalisme pour protéger et rassurer nos enfants dans les jours qui ont suivis.

Face à une telle violence qui nous a tous sidérés, nous sommes à la recherche de plus de sécurité, mais aussi de paix, de solidarité et de justice sociale.

Pour lutter efficacement contre le terrorisme nous devons commencer par réaffirmer les valeurs qui nous sont chères et que les terroristes justement détestent et veulent voir disparaître. La liberté, bien sûr, de choisir sa vie et sa religion et de croire ou ne pas croire en Dieu.

Ne laissons pas ces barbares nous duper et nous diviser. Ils disent agir au nom de l’islam mais ce ne sont que des petits voyous radicalisés, fanatisés, instrumentalisés, qui n’ont rien à voir avec la religion musulmane.

Défions-nous de ce qui nous divise et agissons pour plus d’égalité. Prônons le rassemblement de tous les Français et de toutes celles et ceux qui se reconnaissent dans les valeurs de la France et de notre République. Cela donne bien plus de force que des mesures dites « symboliques » - comme par exemple la déchéance de nationalité - qui divisent profondément notre pays et les Français entre eux et nous détournent de l’essentiel : la construction de notre avenir commun, à Paris et en France ainsi que la place et le rôle de notre pays dans le monde.

Donnons vie à la fraternité qui doit se penser comme une fraternité universelle, ici, à l’endroit où nous vivons, et quel que soit l’endroit ou nous sommes nés.  Nous sommes, dans le 2e arrondissement, un arrondissement dont les habitants ont des origines diverses, venus des quatre coins du monde. Il en est ainsi depuis le 18e siècle et peut-être même avant.

Véritable creuset d’intégration, nous avons toujours su insérer les cultures venues d’ailleurs en nous en enrichissant. Soyons-en fiers. Revendiquons ce cosmopolitisme. Paris est une ville monde et c’est sa force. C’est pour cela que même blessée notre ville restera vivante, vivante comme le cœur battant de tous les peuples qui la composent. Fluctuat  nec mergitur ! Nous naviguons malgré la tempête.

L’Etat d’urgence que nous vivons doit rester un Etat de droit. Mais il pèse sur la vie municipale.  Pour des raisons de sécurité certains événements ont d’abord été annulés ou reportés. Puis nos dispositifs ont été renforcés partout. Depuis la mi-novembre, trois voitures de polices circulent 24h/24 dans l’arrondissement. Huit militaires sont présents sans discontinuer et quatre nouveaux policiers ont été recrutés au commissariat  du  2e arrondissement.

Notre vigilance est totale. Mais l’urgence c’est aussi de consolider la cohésion civique et sociale.

Nous devons combattre l’inculture par la culture, le fanatisme par l’éducation, l’isolement par la solidarité. Et nous devons aussi, d’autre part, prendre nos responsabilités, à notre échelle, suite à la COP21, dans la lutte contre la destruction de la planète et le réchauffement climatique qui creusent les inégalités, exacerbent les conflits dans le monde et jettent sur les routes des milliers de migrants.

Ces deux axes, contribuer à maintenir la cohésion sociale, et lutter contre la pollution et pour une planète meilleure, sont au cœur de notre politique municipale et  des actions que nous allons mener au cours de cette année 2016.

De manière à maintenir le lien social et à nous enrichir des autres cultures nous seront très attentifs, plus encore sans doute que jamais, à la qualité d’accueil et aux conditions de travail dans les écoles de l’arrondissement, en agissant pour que chaque élève ait une place et que les bâtiments et le matériel pour bien apprendre (qui relèvent de notre responsabilité) soient à un niveau de qualité optimal.

Pour répondre aux parents qui souhaitent une place en crèche, nous travaillons à créer de nouveaux berceaux. Mais la crise économique est toujours là et rien n’est faisable facilement.  Nous allons donc innover et, en lien avec les puéricultrices et les directrices de crèches, nous initierons un accueil décloisonné entre les sections (petits, moyens et grands) afin d’optimiser nos capacités d’accueil et mieux répondre à la demande.

Nous travaillerons aussi au rapprochement des services sociaux du Centre d’action sociale, qui dépend de la municipalité, et de la DASES, qui dépend du département de Paris pour plus de clarté et d’efficacité dans notre action auprès des plus démunis.

Mais le lien social, c’est aussi et peut être avant tout la Culture.

Nous continuerons donc à nous enrichir de la culture des autres pour mieux comprendre le monde et mieux connaître la nôtre. Dès cette fin de semaine, ici même, nous accueillerons la fête du Pongal, la traditionnelle fête des moissons qui se célèbre en Inde à cette époque et que nous fera vivre Ravi Shankar et son association.

Nous continuerons aussi à vous proposer nos rendez-vous traditionnels, toujours d’accès gratuits : des rendez-vous cinéma avec l’Autre écran qui organise trois séances par mois à l’espace Jean Dame et projette des films documentaires et des fictions de qualité qui n’ont pas eu le succès qu’ils méritaient à leur sortie. Ces soirées sont suivies d’un débat avec le réalisateur, prochaine séance : demain le 15 janvier à 19h00.

Et bien sûr je vous invite ici même à notre université populaire, prochaine session le 2 février. Et aux concerts de musique acousmatique que nous proposons avec Motus (prochaine date le 9 février), ainsi qu’aux événements autour du livre, de la poésie et de la littérature –il y en a pour tous les goûts tout au long de l’année – avec la Scène du balcon. 

2016 c’est aussi l’année où la Canopée des Halles sera achevée, pas encore le jardin, il faudra un an de plus. Outre des commerces, nous y trouverons de nouveaux équipements culturels : un centre Hip-hop, le conservatoire Paris Centre (qui sera agrandi et deviendra le plus grand conservatoire de musique et de danse de Paris), une bibliothèque-médiathèque, une maison des pratiques artistiques amateurs, etc.

La rénovation en cours du passage du Caire sera aussi achevée et la ville de Paris fermera à la circulation les voies sur berges Rive droite –coté nord de la Seine -,  afin de permettre aux Parisiens de se réapproprier cet espace pour la promenade et les loisirs, pour respirer et se détendre.

Et pour une circulation plus apaisée dans nos rues et moins de pollution, tout l’arrondissement, sauf les grands axes, passeront en zone 30 km/h. Dans la partie ouest, cela donnera l’occasion d’aménagements pour permettre les doubles sens cyclables et s’accompagnera de la création de places de stationnement pour vélos et motos.

Toujours en matière d’amélioration de notre cadre de vie et de lutte contre le réchauffement climatique, nous aménagerons enfin, après avoir mobilisé le budget nécessaire, la petite placette à l’angle des rues du Louvre, Montmartre, Cléry et Mail pour en faire un espace de détente  végétalisé.

En matière d’aménagement de voirie, les rues de Richelieu, et des Petits-Champs seront aussi reconfigurées pour donner plus de place aux piétons. La rue Dalayrac sera en partie végétalisée. C’est vous qui l’avez décidé lors des concertations menées l’année dernière dans le cadre du budget participatif et de l’opération « du vert près de chez moi ».

A l’élargissement des trottoirs et à la plantation d’arbres rue de Richelieu, s’ajoutera avec la fin des travaux de l’immeuble « le Cloud » la piétonisation de la rue Ménars et l’installation d’équipements sportifs accessibles à toutes et tous mais plutôt dédiés, à un public féminin : inauguration le 18 février.

Je compte bien aussi inaugurer au cours de cette années deux murs végétaux supplémentaires : l’un rue Paul Lelong et l’autre rue Léopold Bellan à proximité du gymnase.

Pour mieux gérer notre petit bout de planète qu’est le 2e arrondissement, nous prendrons deux initiatives majeures en matière de recyclage des déchets. Nous initierons la collecte en pieds d’immeubles des déchets fermentescibles (ou déchets organiques, les restants des repas et les épluchures de la cuisine) produits par les ménages. Il nous faudra faire un petit peu de place dans nos cuisines pour le bio seau destiné à recueillir ces déchets. Plutôt que d’être incinérés, ces déchets, collectés à part, deviendront une véritable richesse car ils seront utilisés pour fabriquer du compost servant d’engrais ou du méthane, un gaz qui peut être utilisé comme carburant pour les véhicules ou pour faire tourner une turbine qui produit de l’électricité. Nous serons les premiers à Paris à expérimenter cela.

Autre innovation : Trilib’ ! Nous disposerons dans l’arrondissement des containers au profil esthétisés permettant une collecte plus aisée des cartons, des papiers, des vieux vêtements et du verre.

Notre arrondissement est attractif, dynamique, vivant. C’est en grande partie grâce à vous, ses habitant-e-s, mais aussi grâce aux commerçants et artisans, qui animent nos rues et font vivre nos quartiers par leur engagement et leur créativité. Et je tenais à les en remercier. Beaucoup de villes nous envient nos commerces de proximités, tant les grandes surfaces de périphéries captent les clients et contribuent à désertifier le cœur des villes. Pour contribuer à maintenir un petit commerce de proximité diversifié en centre-ville, nous allons mettre en place un CRC « Contrat de Revitalisation Commercial ». Pour cela nous avons besoin de faire un bilan avec vous, d’entendre votre avis, de recueillir vos idées. Nous organiserons donc une réunion publique avec la chambre de commerce en mairie le 21 Janvier à 18h30.

Pour terminer, je souhaite à nouveau vous remercier. Vous avez été nombreuses et nombreux à voter pour le budget participatif 2015. Rapporté à son nombre d’habitants, le 2e arrondissement est l’arrondissement à Paris qui s’est le plus mobilisé pour ce budget participatif. Vos idées seront mises en œuvre au cours de cette année. Beaucoup concernent, vous l’avez vu, l’aménagement de nos rues et la création d’espaces végétalisés, ce dont je me réjouis.

J’ai donc décidé de répondre positivement à la proposition de la Maire de Paris de consacrer cette année, non pas 30%, mais 40% du budget d’investissement du 2e arrondissement au budget participatif. Ainsi, c’est plus encore de projets qui pourront être décidés directement par les habitants eux-mêmes.

J’en profite d’ailleurs pour vous annoncer que dès le 18 janvier la plateforme internet sera ouverte, sur laquelle vous pourrez émettre vos idées et projets pour le budget participatif 2016.

Nous pouvons être fiers dans le 2e arrondissement de nous inscrire dans ces initiatives innovantes qui partout dans le monde, à leur mesure, localement changent peu à peu la vie. Elles sont importantes, ces expériences, car elles apportent une réponse au fameux "il n'y a pas d'alternative".

Ces initiatives innovantes, petites ou grandes, contribuent à la transition vers un monde plus sobre, plus juste, plus poétique. Il s’agit d’un mouvement qui exprime le désir d'une vie plus harmonieuse entre humains et avec la nature.

Ces nouvelles façons de produire, de consommer et de vivre s’épanouissent alors que nous prenons conscience des limites de notre modèle de développement orienté vers le toujours plus et non pas le encore mieux. Elles permettent qu’émergent d’autres politiques  et  d’autres formes de démocratie. Merci d’y contribuer.

Mais, j’ai déjà trop parlé. Alors, avant de laisser la place à la fête, je voudrais vous indiquer que les buffets ont été préparés par des artisans et associations du 2e : Vietnam in Paris (rue de Cléry), Rose Canelle (rue Montmartre) et Un monde gourmand (rue Poissonnière).

Je voudrais aussi remercier les artistes qui pour cette nouvelle année ont décoré la mairie à leur manière à l’aide d’objets 100% recyclés. Ils sont trois collectifs artistiques à avoir sévi :

  • Talacatak qui expose des instruments de musique entièrement fabriqués à partir de matériaux recyclés et qui seront utilisés tout à l’heure pour un petit concert,
  • Les Ateliers du graff avec l’artiste Arnaud Eveille qui expose ses mousses végétales, les tableaux que vous pouvez admirer dans la salle derrière moi,
  • Et Déchets d’arts avec l’artiste Anne-Dominique Gate qui présente ses créations de métal recyclés et végétaux ans le hall de la mairie.

J’en profite d’ailleurs pour vous rappeler que vous pouvez déposer vos sapins dans plusieurs points de collecte, notamment le square Louvois ou jardin Nelson Mandela aux Halles près de la Bourse du commerce. Ils y seront recyclés et n’encombreront pas les trottoirs. Pensez-y !

Alors qu’en 2016 nous commémorerons les 80 ans du Front Populaire et les 30 ans de la mort de Coluche, le créateur des restaurants du Cœur, je souhaite que cette année soit mise sous l’égide de la solidarité et de l’attention à l’autre.

Pour notre part, c’est  toujours avec le même plaisir, le même enthousiasme et la même détermination, que l’équipe municipale est engagée à vos côtés, pour travailler à ce que tous, nous vivions en harmonie dans le 2e arrondissement, au cœur de Paris.

Aussi  je souhaite, à chacune et chacun, en 2016, le meilleur. Une vie personnelle harmonieuse, aux côtés de celles et ceux que vous aimez. Une vie professionnelle accomplie, dans un environnement agréable. Et surtout une excellente santé. Portez-vous bien !

 

 

 

 



 
 
 

Toute l'actualité du 2e

 
-->